Sophie Métadier

Députée d'Indre-et-Loire
3ème circonscription 

04 FEV. 2022

TRANSITION(S) 2050

En commission DDAT, M. Arnaud LEROY, Président du Conseil d'Administration de l'ADEME (Agence de la Transition Écologique) et M. David MARCHAL, directeur exécutif adjoint de l'expertise et des programmes de l'ADEME nous ont passionné par leur présentation des scénarios développés par l'ADEME pour atteindre la neutralité carbone à l'échéance 2050.

2050, dans à peine plus de 25 ans. DEMAIN donc à l'échelle humaine.

4 trajectoires qui ont pour intérêt commun de présenter chacune une vision globale et transversale, en termes de modes de vie, de techniques, de gouvernance, de territoires et d’économie.

Les quatre voies présentées, chacune dotée de sa propre cohérence, permettent à la France d’atteindre la neutralité carbone en 2050.

Mais toutes sont difficiles et nécessitent une planification orchestrée des transformations, associant État, territoires, acteurs économiques et citoyens.

Mes interrogations aux orateurs ont porté sur l’adaptation nécessaire de l’agriculture, et sur les critères d'acceptation de ces scénarios :

En résumé, ce travail de deux ans éclaire les décisions à prendre dans les années à venir. Le but n’est pas de proposer un projet politique, ni ”la” bonne trajectoire, mais de rassembler des éléments de connaissances techniques, économiques et environnementales afin de nous faire prendre conscience des implications des choix sociétaux et techniques qu’entraîneront les chemins que NOUS DEVONS CHOISIR.

Retrouvez l’intégralité de l’audition

Rapport complet

Pour aller plus loin, voici les 4 scénarios :

Ce scénario privilégie des transformations importantes dans les façons de se déplacer, de se chauffer, de s'alimenter ou encore d'acheter afin d'atteindre la neutralité carbone sans impliquer de technologies de captage et stockage de carbone, qui restent non éprouvées et incertaines à grande échelle.

Ce scénario vise la neutralité carbone à travers l'évolution progressive du système économique vers un voie durable alliant sobriété et efficacité. Il s'appuie sur une transformation de la société dans le cadre d'une gouvernance partagée et de coopérations territoriales.

Ce troisième scénario s'appuie sur le développement technologique pour répondre aux défis environnementaux plutôt que sur les changements de comportements vers plus de sobriété.

Le quatrième scénario mise sur la capacité de la société à gérer, voire à réparer les systèmes sociaux et écologiques avec plus de ressources matérielles et financières.

 

Mentions légales
Données personnelles et cookies
© 2022 Sophie Métadier
Tous droits réservés