Sophie Métadier

Députée d'Indre-et-Loire
3ème circonscription 

07 OCT. 2021

COMMISSION DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE
AUDITION DE M. JEAN-BAPTISTE DJEBBARI, MINISTRE DÉLÉGUÉ CHARGÉ DES TRANSPORTS

Je vous invite à retrouver mon intervention d'hier en commission du développement durable et de l'aménagement du territoire, lors de l'audition de M. Jean-Baptiste DJEBBARI, Ministre délégué chargé des transports, sur les crédits relatifs aux transports de la mission « Écologie, développement et mobilités durables » du projet de loi de finances pour 2022 et sur l’actualité du secteur des transports.

Le Gouvernement a déclaré vouloir accélérer et amplifier la modernisation et la rénovation du réseau ferré français. Dans le cadre du plan de relance, une partie des 4,7 milliards d'euro octroyés au transport ferroviaire, sera consacrée à je cite : « réinvestir, avec les régions dans les lignes de desserte fine du territoire ».

Ces lignes constituent des moyens de déplacement majeurs pour les habitants de territoires ruraux ou de villes moyennes et représentent 9 000 kilomètres, soit un tiers du réseau de trains français. Les travaux sur ces lignes garantissent certes leur maintien, mais ne permettent en général qu’une légère amélioration du temps de trajet, sans augmentation annoncée sur le cadencement, comme c'est le cas sur la ligne Tours-Loches.

« Une situation qui pousse les usagers à se désintéresser du train pour privilégier la voiture, ce qui va à l’encontre
des objectifs de mobilité durable du gouvernement et ne participe pas au désenclavement des territoires ruraux.
Il ne faudrait pas que les investissements n'aboutissent pas à une vraie évolution de comportement. »

Une autre piste de travail est l’utilisation du train à hydrogène. En effet, les autorails légers d’Alstom ont une forte capacité d’accélération et de freinage ainsi qu’un temps réduit d’ouverture et de fermeture des portes : des qualités indispensables sur ces lignes de desserte fine.

« Nous nourrissons beaucoup d'espoir sur les prototypes de train autonome pour investir les petites lignes.
Ces navettes permettront de réinvestir les lignes ferroviaires secondaires avec une solution de mobilité flexible et autonome.

Vous avez parallèlement déclaré avec raison « le fret ferroviaire c'est moins de bruit, moins d'accident, moins de pollution,
moins de congestion et moins d'émissions de gaz à effet de serre ». Ce sujet est également majeur pour nos territoires. »

BUREAUX PARLEMENTAIRES
(sur rendez-vous)

À l’Assemblée nationale :
126, rue de l’Université - 75355 PARIS 07 SP

En circonscription :
26, rue de la Tuilerie - 37550 SAINT-AVERTIN
14, rue de la République - 37600 LOCHES

Mentions légales
Données personnelles et cookies
© 2021 Sophie Métadier
Tous droits réservés